Les damnés de la terre

Publié le 31 juillet 2020 à 18:42 | Mise à jour le 17 août 2020

C’est le titre d’un très bon reportage que publie le Journal du Dimanche du 26 juillet. Ces damnés sont les milliers de saisonniers étrangers que des sociétés d’intérim européennes acheminent vers la France pour des travaux de récolte. Ces ouvriers agricoles sont bien-sûr très mal payés, ont des conditions de travail indignes, sont logés à l’abri du regard des touristes et n’ont pas le droit de sortir hors des heures de travail. Dans les Bouches-du-Rhône, le Gard et le Vauclu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Nord Un guérillero soviétique au cœur du « Pays noir »

En Ukraine, son village natal porte son nom. Un musée lui est même dédié depuis 1972. Officier de l’Armée rouge, Vasil Porik a combattu, les armes à la main, les nazis et leurs alliés pétainistes dans le Nord de la France. Cette figure emblématique de la résistance soviétique sera mise à (...)

blocage Lassalle qui bloquait le passage à niveau de Bedous

Ce dimanche, le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle s’est fait remarquer par son « étourderie ». Alors qu’il se rendait à un match de rugby pour supporter ses fils, en retard, il a sauté sur la première place venue. Une « place » miraculeuse qui s’est révélée être en fait un... passage à niveau. (...)

Industrie La ville dont on ne doit plus prononcer le nom

Connaissez-vous Asbestos ? C’est une petite bourgade canadienne de 7 000 âmes située dans la province du Québec connue pour son activité industrielle fondée sur ses mines...d’amiante. Car « asbestos » signifie en fait amiante en anglais, un mot qui donne d’ailleurs son nom à l’« asbestose », maladie (...)

Lire aussi :