Lubrizol au Sénat

par JEROME LEROY
Publié le 31 janvier 2020 à 18:35

Quatre mois après l’incendie de Lubrizol, les auditions concernant cette affaire se poursuivent au Sénat. André Picot, président de l’association Toxicologie-Chimie (ATC), assure que l’amiante s’est bien dispersée lors de l’incendie de Lubrizol. «  Il y avait un toit en fibrociment. Il est retombé en pluie de poussière d’amiante » mais surtout que les populations en contact immédiat (comme les pompiers) ont été touchées. Ces propos sont en contradiction avec la version des autorités expliquant qu’il n’y a pas eu de fibres d’amiante dans l’air.  » Le président de l’ATC a rappelé la toxicité de l’amiante à long terme. Il a critiqué le ministère de la Santé de ne pas être « très au fait de ce problème  ». « Devant la pression des médias Madame Buzyn a demandé des analyses de sang de l’état du foie de ces pompiers. Ils auraient mieux fait de vérifier un petit peu l’état de leur tractus pulmonaire. » Encore une preuve, si besoin était, que le gouvernement a été dans le déni d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Balkany sur BFM

La prison, c’est moche pour tout le monde. Le Gilet jaune, le syndicaliste, l’antifa, le petit délinquant. Même pour Balkany. Qu’il soit mis en liberté pour mesure de santé, comme d’autres, finalement, cela est de l’ordre de la justice, que ça nous plaise ou non. Mais ce qui devient proprement (...)

Brune lave plus blanc

Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire le sait bien : quand elle utilise son lave-linge pour nettoyer son sportswear ou sa jupe de marque, elle va contribuer au rejet de 500 000 tonnes de microfibres de plastique, issues du lavage des vêtements synthétiques. Tout (...)

Et voilà le banquier auto-entrepreneur !

Ils sont malins les banquiers. Et que dire lorsqu’ils relèvent du secteur de l’économie sociale et solidaire, comme la Caisse d’Épargne ! Comme il devient difficile d’avoir des agences partout sur le territoire, elle va tester le « conseiller indépendant local ». Cet auto-entrepreneur sera mandataire (...)

A la Une :

Lire aussi :