Macron deviendrait-il de gauche ?

Publié le 17 juillet 2020 à 15:05

Lors de son entretien télévisé du 14 juillet, le président a déclaré à Léa Salamé et Gilles Bouleau que, s’il n’envisageait pas une hausse des impôts pour financer la crise, il pensait à « décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous, la suppression de la taxe d’habitation ». Une mesure qui maintiendrait cet impôt local pour les plus fortunés, et en exclurait les ménages les moins aisés, qui pour certains ne payent déjà plus la taxe d’habitation cette année. Qu’on se rassure, il reste toujours opposé au retour de l’ISF, dommage, on y croyait pres

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Médias Du rififi chez RFI

Quel est le point commun entre Élizabeth II, Arlette Laguillers, Yoko Ono et Raúl Castro ? Ils ont tous été déclarés morts sur le site de RFI ce lundi 16 novembre. La radio a présenté ses excuses pour avoir publié, par erreur, une centaine de nécrologies. Ce genre de contenu est habituellement (...)

Environnement Les beaux discours de Macron

Après des mois de travail, 150 citoyens mobilisés sur leur temps personnel, l’audit de dizaines d’experts et 149 mesures adoptées après des dizaines d’heures de débat démocratique, les efforts des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat sont balayés d’un revers de la manche par (...)

Lire aussi :