Nuñez, sans regret

Publié le 29 juillet 2022 à 15:20

Vous avez « aimé » Lallement ? Vous adorerez Nuñez (façon de parler évidemment). Les instances macroniennes n’ont pas choisi n’importe qui pour remplacer le préfet de Paris. Secrétaire d’État à l’Intérieur auprès du ministre Castaner, Laurent Nuñez avait appuyé la loi dite « anticasseurs » et le déploiement des brigades de répression BRAV-M à moto. Juste après une marche des mutilés organisée par les Gilets jaunes, il avait aussi déclaré : « Nous n’avons pas de regret sur la façon dont nous avons mené l’ordre public. » Les 353 manifestants gravement blessés apprécier

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous