Un voisin à Matignon

Publié le 10 juillet 2020 à 16:00

À Liberté Hebdo, nous nous réjouissons de la nomination d’Alain Griset comme ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises. Ce natif de Faches-Thumesnil, commune qui vient de passer à gauche aux dernières municipales, est aussi président de la Chambre de métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France. C’est un beau parcours pour ce fils d’ouvrier, artisan taxi pendant sa vie professionnelle.
Nous en profitons pour lui signaler que les anciens locaux de la chambre des métiers, rue d’Inkerman

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Atteinte aux libertés Macron inquiète la presse étrangère

Ce sont nos confrères de Mediapart qui ont condensé l’ensemble des réactions de la presse étrangère « interloquée » face à cette loi « sécurité globale ». « Le président de la République se présente comme le champion de la liberté de la presse dans le monde musulman (...). Mais de retour en France, (...)

Sécurité globale « Cette loi, nous n’en voulons pas »

Ludovic Finez, secrétaire à l’organisation du SNJ-CGT, a pris la parole au nom des syndicats de journalistes (SNJ-CGT, SNJ, CFDT-Journalistes, SGJ-FO) et du Club de la presse Hauts-de-France lors du rassemblement organisé samedi 21 novembre à Lille. Il explique pourquoi les journalistes ne veulent (...)

Médias Du rififi chez RFI

Quel est le point commun entre Élizabeth II, Arlette Laguillers, Yoko Ono et Raúl Castro ? Ils ont tous été déclarés morts sur le site de RFI ce lundi 16 novembre. La radio a présenté ses excuses pour avoir publié, par erreur, une centaine de nécrologies. Ce genre de contenu est habituellement (...)

PCF Il faut sortir Vallourec des griffes de la finance

Le député du Nord, Fabien Roussel, a réagi dans un communiqué sur le plan, de suppressions d’emplois annoncé chez Vallourec et les conséquences pour les sites des Hauts-de-France.
« Encore un coup de massue pour les salariés de Vallourec et pour notre industrie ! Le fabricant français de tubes (...)

Lire aussi :