Violences policières (1)

Publié le 20 janvier 2020 à 10:27

Castaner a décidément transformé la police en garde prétorienne du pouvoir, c’est-à-dire comme dernier rempart entre la rue et les excellences arrogantes de la macronie. La police, de fait, a la bride sur le cou et tend à s’autonomiser se sachant couverte par ses supérieurs, dont le sinistre préfet de police Lallement est un parfait exemple. La police a d’ailleurs bien commencé l’année. Vendredi 3 janvier, Cédric Chouviat, livreur de profession, circule à scooter à proximit

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Balkany sur BFM

La prison, c’est moche pour tout le monde. Le Gilet jaune, le syndicaliste, l’antifa, le petit délinquant. Même pour Balkany. Qu’il soit mis en liberté pour mesure de santé, comme d’autres, finalement, cela est de l’ordre de la justice, que ça nous plaise ou non. Mais ce qui devient proprement (...)

Brune lave plus blanc

Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire le sait bien : quand elle utilise son lave-linge pour nettoyer son sportswear ou sa jupe de marque, elle va contribuer au rejet de 500 000 tonnes de microfibres de plastique, issues du lavage des vêtements synthétiques. Tout (...)

Et voilà le banquier auto-entrepreneur !

Ils sont malins les banquiers. Et que dire lorsqu’ils relèvent du secteur de l’économie sociale et solidaire, comme la Caisse d’Épargne ! Comme il devient difficile d’avoir des agences partout sur le territoire, elle va tester le « conseiller indépendant local ». Cet auto-entrepreneur sera mandataire (...)

La vieillesse n’est pas (forcément) un naufrage

Robert Badinter, c’était l’idole de mes quinze ans, avec Gilles Perrault. Des hommes libres avec des combats courageux dans la France du giscardisme terminal qui commençait à se durcir singulièrement puisqu’il allait bien falloir plaire à ses obligés et compenser la baisse (...)

A la Une :

Lire aussi :