Violences policières (2)

Publié le 20 janvier 2020 à 10:29

Au même moment, on apprenait qu’un policier était mis en examen pour violences volontaires avec arme ayant entraîné une interruption de travail de plus de 8 jours. Les faits remontent à janvier 2019, à Bordeaux. Le policier en question a fait usage de son LBD sur un pompier volontaire, Olivier Béziade, lors d’une manifestation des Gilets jaunes. Le tir l’a touché à la tête. Filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, la scène avait amené le parquet et la préfecture à saisi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La vieillesse n’est pas (forcément) un naufrage

Robert Badinter, c’était l’idole de mes quinze ans, avec Gilles Perrault. Des hommes libres avec des combats courageux dans la France du giscardisme terminal qui commençait à se durcir singulièrement puisqu’il allait bien falloir plaire à ses obligés et compenser la baisse (...)

75 ans de la libération d’Auschwitz

75 ans de la libération d’Auschwitz. Un petit coucou à ceux qui s’obstinent dans l’obscénité révisionniste la plus totale à mettre le signe égal entre nazisme et communisme. Auschwitz, il y a ceux qui l’ont construit et puis il y a ceux ceux qui l’ont libéré. Et ceux qui l’ont libéré, ce sont bel et bien (...)

A la Une :

Lire aussi :