Violences policières (3)

Publié le 20 janvier 2020 à 10:31

La justice n’est pourtant pas forcément une garantie pour les victimes de ces violences. Le 26 octobre 2014, Rémi Fraisse, jeune militant écologiste de 21 ans, a été mortellement blessé par une grenade offensive lors de violents affrontements sur le chantier de la retenue d’eau de Sivens. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse a confirmé, jeudi 9 janvier, le non-lieu pour le gendarme qui avait lancé la grenade responsable de la mort de Rémi. Le dernier espoir

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La vieillesse n’est pas (forcément) un naufrage

Robert Badinter, c’était l’idole de mes quinze ans, avec Gilles Perrault. Des hommes libres avec des combats courageux dans la France du giscardisme terminal qui commençait à se durcir singulièrement puisqu’il allait bien falloir plaire à ses obligés et compenser la baisse (...)

75 ans de la libération d’Auschwitz

75 ans de la libération d’Auschwitz. Un petit coucou à ceux qui s’obstinent dans l’obscénité révisionniste la plus totale à mettre le signe égal entre nazisme et communisme. Auschwitz, il y a ceux qui l’ont construit et puis il y a ceux ceux qui l’ont libéré. Et ceux qui l’ont libéré, ce sont bel et bien (...)

A la Une :

Lire aussi :