GLYPHOSATES

150 mètres qui comptent

par FRANCK JAKUBEK
Publié le 13 septembre 2019 à 17:36

Par arrêtés, des maires, et maintenant un département, le Val-de-Marne, exigent un périmètre de protection de 150 mètres autour des habitations pour protéger les populations de l’épandage agricole d’herbicide et de pesticide.

Après Villeneuve d’Ascq, l’une des plus grande grandes villes de la métropole lilloise (64 000 habitants) mardi 10 septembre, c’est au tour du président du conseil général du Val de Marne, Christian Favier (PCF), de prendre un arrêté interdisant l’usage du glyphosate sur l’ensemble du département. Une action motivée par la volonté que le débat avance sur l’usage des pesticides, herbicides et autres produits chimiques dans la production agricole.

Le premier

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Douaisis La Poste assigne ses salariés en justice

C’est la nouvelle conception, du concept déjà libéral du « dialogue social ». Cinq militants ont été assignés devant le tribunal par la direction de La Poste pour avoir participé à un rassemblement s’opposant au regroupement des sites de Dechy et Roost-Warendin à proximité de Douai dans le Nord.

En grève (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :