PORTRAIT

Annick Mattighello, la « métallote » aux dix vies

par Mathieu Hébert
Publié le 9 février 2018 à 16:54 | Mise à jour le 18 décembre 2018

Entrée en politique par le militantisme syndical, Annick Mattighello quitte son mandat de maire de Louvroil. Retour sur un parcours exemplaire à bien des égards.

C’est un autre maire qui siège désormais dans son petit bureau de Louvroil. Quelques jours avant de le quitter définitivement, Annick Mattighello y conservait archives et souvenirs, dont quelques paires de gants de boxe, cadeaux de champions du coin, et un portrait de Jean Ferrat orné de cet extrait d’« Excusez-moi » : « Je ne courberai pas la tête / A la fin de mes chansonnettes / Je préfère vous regarder droit  ».

Annick Mattighello, 67 ans, passe le flambeau. Après bien des hésitations, elle abandonne celui qui fut « le plus beau des mandats  », mais qui demande aussi « beaucoup d’énergie  ». Affectée pa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Douaisis La Poste assigne ses salariés en justice

C’est la nouvelle conception, du concept déjà libéral du « dialogue social ». Cinq militants ont été assignés devant le tribunal par la direction de La Poste pour avoir participé à un rassemblement s’opposant au regroupement des sites de Dechy et Roost-Warendin à proximité de Douai dans le Nord.

En grève (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :