Éducation

Dix syndicats de l’Éducation appellent à la grève le 26 janvier

Publié le 22 janvier 2021 à 16:33 | Mise à jour le 26 janvier 2021

Parce qu’ils considèrent que les moyens consacrés à l’éducation ne sont pas à la hauteur des exigences, preuve en est avec la situation sanitaire qui sert ici de révélateur, dix organisations syndicales [1] appellent à la grève pour les salaires, les postes et les conditions de travail. À Lille, une manifestation académique démarrera Porte de Paris, à 14 h 30, mardi 26 janvier.

« Tout nous conduit à l’exigence de plus d’éducation pour tous les jeunes dans un contexte où les inégalités continuent à se creuser et où les réformes menées par le ministre les aggravent », lit-on dans un communiqué de l’intersyndicale Éducation de l’Académie de Lille. Cette dernière estime urgent d’engager les recrutements nécessaires, notamment en recourant aux listes complémentaires. Cela permettrait de diminuer les effectifs par classe et de « prendre en compte l’état de fatigue des personnels, épuisés par des années de dégradation des conditions de travail ».
Les organisations, qui sont pour le maintien de l’ouverture des lieux scolaires, veulent que soit planifiée, sans délai, « la mise en œuvre d’une protection renforcée des personnels et des élèves ».
Or, expliquent-elles, « dans le budget 2021, la nécessaire revalorisation des personnels ne trouve qu’une traduction minimale avec 400 millions d’euros prévus. C’est très peu pour les personnels, et de fait l’essentiel des mesures proposées pour 2021 ne concerneront qu’une minorité d’entre eux. Les AED et les AESH en particulier ne se voient rien proposer ».

Grenelle inacceptable

L’intersyndicale exige un budget

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Intersyndicale Éducation de l’académie de Lille : Action et démocratie CFE-CGC, CGT, FO, FSU, SE-Unsa,SGEN-CFDT, Snalc, SNCL-FAEN, SUD Education et Sundep Solidaires.

Ces articles peuvent vous interesser :

À Dunkerque L’État n’est pas à la hauteur de la crise

Dans un communiqué paru la veille de la visite ministérielle, la section Dunkerque-Littoral du PCF avait publié un communiqué rappelant que « si les habitants de la Communauté urbaine de Dunkerque sont plus touchés qu’ailleurs, c’est davantage du fait de la position de carrefour de notre territoire que (...)

Audrey Pulvar Il faut écouter les victimes

Adjointe à la mairie de Paris et candidate à la Présidence de la Région Île-de-France, l’ancienne journaliste a raconté (à France Inter) ce qu’ont vécu ses cousines, violées dans leur enfance par son père, Marc Pulvar, syndicaliste et nationaliste martiniquais. « Quand vous êtes la fille d’un monstre, (...)

École Des fermetures de classes finalement évitées

C’est (quasiment) officiel, alors que deux fermetures de classes étaient prévues à Avion, il n’y en aura finalement aucune. Alerté, le maire communiste Jean-Marc Tellier avait très vite écrit à l’ensemble des enseignements et parents d’élèves pour les assurer de son soutien et avait fait apposer une (...)

A la Une :

Défusion ? Du divorce dans l’air à Bruay-La-Buissière

L’élection, cet été, à la tête de Bruay-La-Buissière de Ludovic Pajot (Rassemblement national) a tendu les relations entre Bruay et la commune associée de Labuissière au point qu’un nombre croissant de Labuissiérois envisagerait volontiers une défusion. Le mariage avait été célébré en 1987, du temps où (...)

Lire aussi :