Elsa Faucillon, députée communiste (groupe GDR) des Hauts-de-Seine

Féminicides : « Il faut appliquer les lois et tripler le budget »

par Philippe Allienne
Publié le 12 juillet 2019 à 17:12 | Mise à jour le 13 juillet 2019

Que pensez-vous du Grenelle des violences conjugales annoncé pour la rentrée par Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations ?

Le terme « Grenelle des violences conjugales » est mal choisi. De tout façon, les personnes et associations qui accompagnent les femmes au quotidien ont des propositions et des solutions. Avec ce décompte macabre, 75 femmes tuées par leur conjoint ou leur compagnon depuis le début de l’année, il est très urgent d’agir. Il faut le faire tout de suite. Il est horrifiant de constater l’accélération des actes violents alors que, dans le même temps, la parole des femmes se libère. L’urgence, c’est d’abor

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le cri d’alarme de l’hôpital public

Au jour de la mobilisation du 14 novembre, douze services d’urgence étaient toujours en grève dans le Nord et le Pas-de-Calais et 268 en France. Le mouvement a démarré il y a huit mois. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’hôpital public qui crie son désarroi et les risques pour la santé des patients, (...)

A la Une :

Lire aussi :