Disparition de Claude Demoustier

Il y avait de "l’Humain d’abord" en lui

par MARC DUBOIS
Publié le 10 mai 2019 à 16:16

« C’était un pur, qui ne cherchait pas à faire carrière. Quand je lui ai proposé le poste de secrétaire fédéral aux entreprises, il m’a dit ne pas vouloir faire carrière, qu’il retournerait dans sa boîte au terme de son mandat  », ce qu’il a fait, témoigne Annick Mattighello, très marquée par sa disparition.

C’était un humaniste », « un homme bon, d’écoute, très tolérant », « un rassembleur », « un militant de terrain très pédagogue ». Son épouse Myriam, Annick Mattighello, secrétaire de la fédération du Nord du PCF entre 1993 et 2003, Yvon Quintin, militant avec lui au secteur entreprises, tous [1] témoignent de « l’Humain d’abord » en Claude Demoustier, foudroyé par une crise cardiaque le 6 mai dernier, à l’âge de 64 ans. Sa disparition suscite « une grande tristesse parce que c’était un bon militant. C’était un camarade de combat et un élu communiste acharné à défendre le handicap dont il avait la délégation  » souligne Dominique De Clercq-Danel, secrétaire de la section du PCF de Tourcoing, conseillère municipale, qui fut élue

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Nous avons reçu également des messages de Didier Liennart, Pascal Lenglet, Didier Polidor, Jean-Pierre Tonder, Francis Calvet et Bruno Cadez

Ces articles peuvent vous interesser :

British Steel La douche écossaise de trop

La douche écossaise s’est poursuivie pour les 270 salariés d’Ascoval. Alors que le sidérurgiste britannique devait officiellement devenir propriétaire de l’aciérie de Saint-Saulve, ce 15 mai, voilà que l’on apprend qu’il est en faillite.

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :