RÉFORME DU LYCÉE

L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL EST LE « PARENT PAUVRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE »

Publié le 13 septembre 2019 à 18:41

Les vacances d’été n’ont pas mis un terme au mécontentement des enseignants face à la réforme du lycée général et technologique, qui s’exprime en ce début d’année avec des professeurs qui refusent d’être professeur principal et de faire le travail des Psychologues de l’Education nationale, désormais implantées en établissement avec la fermeture des CIO.

La CGT Educ’action, qui a gagné un siège en décembre dernier

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Douaisis La Poste assigne ses salariés en justice

C’est la nouvelle conception, du concept déjà libéral du « dialogue social ». Cinq militants ont été assignés devant le tribunal par la direction de La Poste pour avoir participé à un rassemblement s’opposant au regroupement des sites de Dechy et Roost-Warendin à proximité de Douai dans le Nord.

En grève (...)

Denain Le PCF a choisi son chef de file

Dans un contexte très particulier, les communistes denaisiens se mobilisent pour construire le meilleur rassemblement possible en vue des toutes proches élections municipales. A six mois du premier tour, militants, élus et dirigeants ont désigné en assemblée générale le 6 septembre leur nouveau chef (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :