© Jacques Kmieciak
Christian Champiré

Sécurité : la prévention plutôt que la répression

Publié le 4 juin 2021 à 14:34

« Le problème de la police, ce n’est pas la Justice, ce sont les revendications du syndicat Alliance.  » Ce message, délivré sur le fronton de la mairie de Grenay, a suscité la colère de cette organisation et du RN ; ce qui ne doit sans doute rien au hasard. La municipalité souhaitait ainsi réagir aux récentes prises de position d’Alliance jugées « dangereuses ». Il estime que « la Justice n’est pas assez sévère comme s’il voulait mettre tout le monde en prison, ça n’a pas de sens d’autant que la population carcérale n’a cessé d’augmenter  », précise Christian Champiré, maire PCF. « Comme élu, j’ai besoin de la police nationale que je respecte, mais je ne lui demande pas d’être là tout le temps et partout », rappelle-t-il. Ne cédant pas aux sirènes sécuritaires, il se dit hostile à la mise en place de caméras de surveillance ou d’

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous