La résistance liévinoise à l’honneur

par Jacques Kmieciak
Publié le 12 juillet 2019 à 19:01

Le XXe siècle se termine. Correspondant local de presse, Grégory Picart livre au quotidien Nord Éclair quelques portraits de « combattants de l’ombre » du Liévinois.

Ces articles suscitent l’intérêt du maire de Grenay Daniel Breton. « Il m’a alors invité à me pencher sur l’itinéraire de la résistance Jeanne Camus qu’il avait bien connue. Elle avait hébergé à Grenay le partisan soviétique Vasyl Poryk, lieutenant de l’Armée rouge et prisonnier de guerre évadé du camp de Beaumont, près d’Hénin-Liétard. Il sera assassiné par les nazis en 1944 », souligne Grégory Picart.

Rapidement, l’idée d’un ouvrage recensant le p

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le cri d’alarme de l’hôpital public

Au jour de la mobilisation du 14 novembre, douze services d’urgence étaient toujours en grève dans le Nord et le Pas-de-Calais et 268 en France. Le mouvement a démarré il y a huit mois. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’hôpital public qui crie son désarroi et les risques pour la santé des patients, (...)

A la Une :

Lire aussi :