Dossier

Le ras-le-casque des soldats du feu

par Franck Jakubek
Publié le 5 juillet 2019 à 11:41

Sept organisations syndicales nationales ont déposé un préavis de grève du 6 juin au 31 août sur le bureau du Ministère de l’Intérieur, place Bau à Paris.

La balle est dans le camp de Christophe Castaner, Il s’agit maintenant d’apporter des réponses aux questions posées par les soldats du feu, toujours à pied d’œuvre comme les urgentistes, pour sauver des vies. Au cœur du préavis le Projet de loi de transformation de la fonction publique et les difficultés croissantes rencontrées par les pompiers au sein des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS).

Les sept organisations représentent près

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le cri d’alarme de l’hôpital public

Au jour de la mobilisation du 14 novembre, douze services d’urgence étaient toujours en grève dans le Nord et le Pas-de-Calais et 268 en France. Le mouvement a démarré il y a huit mois. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’hôpital public qui crie son désarroi et les risques pour la santé des patients, (...)

A la Une :

Lire aussi :