Festival de l'Humain d'abord

Le temps de la reconquête

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 31 mai 2019 à 14:31

Après ce week-end des 1 er et 2 juin à Wavrechain-sous - Denain, Il connaîtra sa 7 e édition du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Avion. Le Festival de l’Humain est l’un des temps forts de l’année pour la fédération du PCF du Pas-de-Calais. Un rendez-vous culturel et bien sûr politique dans la foulée des élections européennes dont Hervé Poly tire les premiers enseignements.

« Nous avons tiré notre épingle du jeu là où nous étions présents sur le terrain... A Avion, Sallaumines, Rouvroy, on progresse en voix dans une élection qui ne nous a jamais été favorable. Nous sommes satisfaits des scores réalisés. Ici, l’Europe nous a pourri la vie. Aux côtés d’un PS qui s’est écroulé, on reste, au cœur de ce bassin minier, la force principale à gauche. Un repère pour reconstruire des digues sur des bases de progrès et de justice sociale. Pour convaincre, nous devons continuer à nous appuyer sur les exemples de gestions communales de gauche, comme à Grenay » , estime le « patron » de la fédération.

Privilégier le rassemblement à gauche

Animé par un désir de reconquête, le PCF du Pas-de-Calais aborde la perspective des prochaines élections (municipales notamment) dans un « esprit de rassemblement ». Il s’agira peut-être de l’un des axes de l’intervention de Fabien Roussel, le secrétaire national, venu en voisin pour le traditionnel « grand meeting » (dimanche à 16h 15) du festival. Pour le PCF, il s’agit de s’ouvrir le plus possible à gauche.Pas question « de jouer avec le feu . Sinon, c’est la porte ouverte au Rassemblement national. Nous voulons éviter de nouveaux Hénin-Beaumont » , poursuit Hervé P

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Marcel Rocq Un vétéran du PCF disparaît

Nous avons appris la disparition de Marcel Rocq à l’âge de 77 ans, le 26 septembre dernier. Marcel fut un de ces hommes de conviction, idéaliste, humble ne comptant pas ses heures pour le Parti communiste français. Il a été adjoint au maire de Calais aux fêtes de 1977 à 1983, mais également premier (...)

A la Une :

Lire aussi :