DOSSIER : DÉBAT SUR L’IMMIGRATION

On invente des problèmes au lieu de créer une politique d’accueil digne

Entretien avec la directrice du Gisti

par Philippe Allienne
Publié le 11 octobre 2019 à 16:40

Directrice du Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés [1]), Claire Rodier estime que le débat lancé par le gouvernement n’a pas lieu d’être. Face aux orientations esquissées le 7 octobre par le Premier ministre, elle estime que l’on a toujours recours aux vieilles ficelles.

Que pensez-vous du débat sur l’immigration lancé par Emmanuel Macron et Édouard Philippe ?

On piétine. Depuis plusieurs décennies, on entend toujours le même discours construit proposant des solutions pour régler les « problèmes » de migration. Sauf que, de mon point de vue, il n’y a pas de problème. Ce qui est nécessaire, c’est une politique d’accueil digne, la reconnaissance que l’immigration est nécessaire, la régularisation des sans papiers qui participent à la vie de ce pays. L’idéal est de cesser de diviser le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Le Gisti a été créé en 1974 suite à la décision de la France de mettre fin à l’immigration. Il regroupe des juristes, enseignants et chercheurs et tient des permanences juridiques. https://www.gisti.org

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :