Secours Populaire Français du Nord

Qu’est devenu l’Espace solidarité internationale ?

Publié le 11 octobre 2019 à 17:03

En juillet dernier, sur décision des dirigeants de la Fédération départementale, l’Espace solidarité internationale du SPF Nord, rue Kuhlmann à Lille, a été fermé et transféré au siège de la Fédération, rue Cabanis à Fives. Les demandeurs d’asile connaissaient bien ce lieu d’accueil de la rue Kuhlmann où un salarié du SPF les recevait et les aidait dans leurs démarches administratives.

Grâce à des bénévoles, ils pouvaient bénéficier d’un contrôle médical, d’un vestiaire bien fourni, de cours de français et d’ateliers de conversation, d’une bibliothèque et de jeux dont les enfants profitaient joyeusement en attendant leurs parents. « La situation du lieu, moins excentrée que les locaux de la rue Cabanis, proche d’autres structures d’aide qui complétaient son action, et surtout la chaleur de son accueil l’avaient rendu irremplaçable », assurent l

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Une conquête culturelle réussie

Comment avec l’arrivée du Louvre-Lens en profiter pour développer dans la région un pôle numérique et culturel de renommée mondiale ? Et réussir à construire, quasi ex nihilo , un modèle économique pérenne qui en plus donne confiance en l’avenir à la jeunesse ? Pari (presque) réussi pour Wafâa Maadnous, (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :