Rouen, les enquêtes commencent

Publié le 11 octobre 2019 à 16:51

La population reste inquiète malgré les discours rassurants des ministres et des experts. En plus de Lubrizol, Normandie Logisi tique, est désormais également impliquée. L’entreprise, qui stocke les produits de Lubrizol mais aussi d’autres clients, n’aurait jamais indiqué aux services de l’État la nature exacte des produits entreposés selon une note interne divulguée par Le Monde.

Dans Le Parisien cette semaine, le PDG monde de Lubrizol, Éric Schnurr s’est excusé pour « l’irritation qui résulte de la fumée de l’incendie ». Peut-être une forme de réponse au préfet de Seine-Maritime, Pierre-André Durand, qui réclamait à Lubrizol de faire cesser l’odeur persistante, et désagréable, qui stagne sur la ville de Rouen depuis l’incendie ? « Elles sont incommodantes, anxiogènes et déplaisantes pour toute la population » a-t-il déclaré dans un point presse. À croire qu’il cherche un ventilateur géant ou un gaz dévoreu

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :