Fiona Verstichel : Un ministre de l’Intérieur se doit d’être irréprochable

Publié le 24 juillet 2020 à 15:06

Secrétaire adjointe du collectif « Nous toutes 59 Valenciennois », Fiona Verstichel réagit à la nomination de Gérald Darmanin, promu ministre de l’Intérieur le 6 juillet malgré les accusations de viol à son encontre. « J’estime que cette nomination est une honte. En tant qu’éducatrice spécialisée je me demande comment on va accueillir les victimes de violences sexuelles » tonne la jeune femme de 25 ans. Selon elle, ce choix renvoie une mauvaise image du gouvernement et crée un conflit d’interêt puisque le maire de Tourcoing devient aussi le « chef » d’une police censée enquêter sur lui. « La présomption d’innocence est là, je ne la remets pas en cause mais pour être à ce poste il faut être irréprochable. » Fiona Verstichel dit cependant ne rien attendre du gouvernement et cont

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

À droite toute

Le nouveau capitaine du navire France, le Premier ministre Jean Castex, s’appuie sur son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour virer à tribord. C’est ce qui est clairement apparu samedi 25 juillet lors de leur voyage à Nice au lendemain d’une fusillade dans un quartier populaire. Gérald (...)

Rentrée du PCF Rendez-vous à Malo le 29 août

C’est à Dunkerque, au Palais des Congrès de Malo-les-Bains, que le Parti communiste a programmé sa rentrée politique.Son université d’été aura lieu le samedi 29 août. Si le programme n’est pas finalisé à ce jour, on sait que le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, fera son allocution de (...)

Gisèle Halimi Un combat digne qui doit se poursuivre

Combattante de la liberté, combattante pour les libertés. Il est toujours facile - mais périlleux - de transformer en icône une personne qui meurt. Nul doute que Gisèle Halimi, que l’on présentait déjà comme un symbole des combats féministes et anticoloniaux avant sa mort, aurait sinon rejeté (...)

Dunkerque Violence policière ou violence d’État ?

À Dunkerque, les communistes du littoral n’en démordent pas et le clament dans un communiqué à lire ci-dessous :
N’en déplaise à Monsieur Christian Jacob ou au RN, il y a bien eu des violences policières en France sous le quinquennat Macron. Elles se sont produites à de nombreuses reprises lors du (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :