Fiona Verstichel : Un ministre de l’Intérieur se doit d’être irréprochable

Publié le 24 juillet 2020 à 15:06

Secrétaire adjointe du collectif « Nous toutes 59 Valenciennois », Fiona Verstichel réagit à la nomination de Gérald Darmanin, promu ministre de l’Intérieur le 6 juillet malgré les accusations de viol à son encontre. « J’estime que cette nomination est une honte. En tant qu’éducatrice spécialisée je me demande comment on va accueillir les victimes de violences sexuelles » tonne la jeune femme de 25 ans. Selon elle, ce choix renvoie une mauvaise image du gouvernement et crée un conflit d’interêt puisque le maire de Tourcoing devient aussi le « chef » d’une police censée enquêter sur lui. « La présomption d’innocence est là, je ne la remets pas en cause mais pour être à ce poste il faut être irréprochable. » Fiona Verstichel dit cependant ne rien attendre du gouvernement et cont

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Philippe Allienne Ils n’oublient pas. Ne les oublions pas !

Dans un monde où le bluff et la diagonale du flou semblent les règles, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement voudrait nous faire perdre nos repères.
Et finalement, nous ne pensons plus qu’à cela. Quand pourra-t-on rouvrir nos commerces de proximité, quand pourrons-nous à nouveau (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Lire aussi :