20 juin

Une marche de solidarité envers les réfugiés à Calais

Publié le 24 juin 2020 à 14:38

Samedi 20 juin, environ 80 personnes se sont réunies à l’appel de cinq associations qui viennent régulièrement en aide aux exilés (L’Auberge des migrants, Maison Maria Skobtsova, Refugee youth service, Salam Nord-Pas-de-Calais, Secours catholique Pas-de-Calais), pour montrer leur solidarité envers les réfugiés.
En fin d’après-midi, ils ont entrepris une marche symbolique sur la plage de Calais à l’occasion de cette journée mondiale des réfugiés. Sur les pancartes et bander

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Roubaix Une épicerie pas comme les autres

« On n’est pas un magasin ordinaire, on est une épicerie solidaire » précise Farid Achouche l’un des responsables de l’épicerie solidaire de Saint-François-d’Assise. Installée depuis le 20 mai dans l’ancienne école primaire Olivier-de-Serres à Roubaix, celle-ci est devenue vitale pour certains (...)

Santé La colère noire des blouses blanches

Ils étaient des milliers, mardi 16 juin à Lille, pour défendre l’hôpital public et l’ensemble de son personnel. Avant de rejoindre le cortège, de nombreux rassemblements de plusieurs centaines de personnes ont eu lieu dans les différents établissements hospitaliers de la région, d’autres (...)

Roland Fodé Diagne Les sans-papiers ont pris leur part

Les sans-papiers du Nord sortent du confinement. Après un premier rassemblement samedi 30 mai à Lille pour répondre à l’appel national de la marche solidaire, ils ont annoncé la reprise de leur manifestation hebdomadaire dès mercredi 10 juin, place de la République à Lille. Les permanences juridiques (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :