EUROPÉENNES

Des candidats à l’écoute du terrain

par 1 , Mathieu Hébert 1 et Ousmane Mbaye
Publié le 18 février 2019 à 17:27

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche.  » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à une réunion de travail, jeudi 14 février à Hellemmes, avec les candidats et responsables PCF des Hauts-de-France.

Thèmes de campagne, agenda, remontées de terrain... L’ordre du jour est dense, à la hauteur des attentes. Point fort : « le message passe bien  », analyse Ian Brossat. « Notre liste ne ressemble à aucune autre et, parce qu’elle est composée essentiellement de représentants du monde du travail, elle est cohérente avec ce qu’on porte : une Europe des gens et pas de l’argent  ».

Pour concrétiser cette

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les communistes passent la frontière

Près de 400 manifestants, venus des deux côtés de la frontière, ont remonté cette rue où côté ensoleillé sont venus s’installer une grande partie de la famille Mulliez profitant de la clémence fiscale du royaume

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :