Ian Brossat

Heureux de se retrouver dans le Nord, pour...

Publié le 24 mai 2019 à 15:04

Heureux de se retrouver dans le Nord, pour souligner qu’il a commencé la campagne à Malo-les-Bains en août l’an dernier « pour que 5000 personnes puissent passe une journée à la mer ». Et heureux aussi, de porter une campagne dans un « contexte de grande colère, avec les gilets jaunes mais aussi la colère des « soignants des hôpitaux, des écoles, des millions de retraités, de milliers de gens au chômage...Une colère noire, rouge ou jaune dans nos rond-points » Entre retraites et Smic, contre la puissance de l’argent et la lutte contre l’évasion fiscale « de 1000 milliards d’euros » perdus au niveau européen. « En glissant le bulletin vous donnerez de la force à tous ceux qui veulent le monde et vivre mieux ». « Notre force, c’est notre cœur, c’est notre générosité ; nous avons cette force en nous, cette générosité, ce désintéressement ». Une force qui permettra au-delà du 26 mai de poursuivre la lutte. Lire aussi Fabien Roussel : « LE vote Brossat, c’est le vote de combat ! »

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :