Fabien Roussel

« LE vote Brossat, c’est le vote de combat ! »

Publié le 24 mai 2019 à 15:32

Heureux comme un ch’ti dans son nid, Fabien Roussel n’a pas manqué de souligner l’importance des délégués syndicaux, les combattants de toutes les luttes sociale, véritables acteurs du changement ; porteurs « de la fierté ouvrière ». Il en profita pour écorner le président de la région, prêt à privatiser les chemins de fer au détriment du service public, un dossier sensible sur lequel tout le monde est à fleur de peau, cheminots, usagers ou élus. « Est-ce que les trains rouleront mieux une fois vendus ? Non ! ça signifie moins de maintenance, moins de guichets, ça n’ira pas mieux parce que les lignes seront privatisées ! » Lire aussi Ian Brossat : « 5% des voix, c’est 5 députés de gauche en plus »

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :