Européennes 2019

Nacim Bardi, l’acier au cœur

par Franck Jakubek
Publié le 7 mars 2019 à 20:49

A quarante-deux ans, Nacim Bardi, sidérurgiste, ouvrier fondeur, a accepté la proposition qu’il lui a été faite de rejoindre la liste PCF menée par Ian Brossat pour les élections européennes de mai 2019. Un vrai choix militant pour un salarié engagé au quotidien avec ses collègues dans le combat syndical.

Quand il a accepte les fonctions de délégué syndical dans sa section, tout le monde lui dit :« T’as été élu au bon moment ». Il y a deux ans. Au même moment, à l’aciérie de Saint-Saulve, anciennement Vallourec, Ascoval... l’orage s’abat sur la tête des hommes qui font battre le cœur de ce fleuron technique de l’industrie sidérurgique mondiale. Syndiqué à la CGT depuis 2011, il travaille à Saint-Saulve depuis fin 2004.

Pour lui, depuis deux ans la bataille porte sur l’emploi de ses coll

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les communistes passent la frontière

Près de 400 manifestants, venus des deux côtés de la frontière, ont remonté cette rue où côté ensoleillé sont venus s’installer une grande partie de la famille Mulliez profitant de la clémence fiscale du royaume

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :