Les Hauts-de-France mobilisés autour de leurs candidats

Pour le peuple, avec le peuple

par FRANCK JAKUBEK
Publié le 17 mai 2019 à 18:09

Une liste construite pour être le reflet de notre société, avec 50 % d’ouvriers et d’employés, et surtout des candidats investis tous, dans leurs secteurs, sur leurs territoires, dans l’action militante, syndicale ou politique. De véritables acteurs de l’action positive animés par le désir d’inverser les paradoxes libéraux devenus dogmes inaltérables. En 2014, le scrutin était régionale et le Front de gauche était uni.

Patrick Le Hyaric avait été élu en île-de- France. Marie-Christine Vergiat était sur la liste de la région Rhône-Alpes. Jean-Luc Mélenchon, alors dirigeant du Parti de gauche, tête de liste dans le Sud-Ouest, était le troisième candidat élu pour le Front de gauche. Lorsqu’il accède à l’Assemblée nationale suite aux élections législatives 2017, il fait le choix de privilégier son nouveau mandat, les deux étant incompatibles légalement.C’est donc en toute logique Marie-Pierre V

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les communistes passent la frontière

Près de 400 manifestants, venus des deux côtés de la frontière, ont remonté cette rue où côté ensoleillé sont venus s’installer une grande partie de la famille Mulliez profitant de la clémence fiscale du royaume

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :