Hénin-Beaumont

La Cour administrative d’appel de Douai condamne la ville face à un ancien élu communiste

Publié le 23 octobre 2020 à 16:47

Après trois ans de procédure, la Cour administrative d’appel de Douai vient de donner raison, pour la seconde fois, à l’ancien conseiller municipal communiste d’Hénin-Beaumont, David Noël, dans le conflit qui l’opposait à la mairie. Il avait à l’époque intenté un recours en excès de pouvoir auprès du tribunal administratif de Lille pour dénoncer les réponses systématiques de la majorité aux propos de l’opposition, en dehors de l’espace qui lui était dédié dans le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Hénin-Beaumont Relaxe pour la conseillère municipale écologiste

Depuis que l’extrême droite a pris la mairie d’Hénin-Beaumont, en 2014 avec reconduction aux dernières élections municipales, le maire Steeve Briois et son équipe n’ont de cesse de brimer l’opposition et la presse en s’attaquant à la liberté d’expression. Dernier épisode connu : le procès en diffamation (...)

RN On ne perd pas son temps au RN

À peine élu, le nouveau maire RN de Perpignan fait déjà polémique lors de son tout premier conseil municipal le 10 juillet. Louis Aliot a choisi comme première mesure de faire voter une hausse de ses indemnités de maire de… 17 % et cela alors même qu’en 2016, le même Louis Aliot avait critiqué le maire (...)

Municipales 2020 Tergnier, une belle victoire

C’est avec une majorité claire de 52,82 % des voix que la liste conduite par Michel Carreau et Aurélien Gall (PCF) a emporté la mairie de Tergnier au second tour des élections municipales ce 28 juin. Comme dans toute la France, la participation était particulièrement faible, en retrait de trois (...)

Municipales 2020 Michel Véniat réélu dans un fauteuil

La tentative de hold-up de l’extrême droite a tourné à la pantalonnade à Douchy-les-Mines. Les électeurs des deux listes concurrentes au maire sortant n’ont pas fait le déplacement pour le second tour. D’abord sollicité par un ancien élu visiblement déçu de ne pas avoir été choisi pour (...)

Lire aussi :