Logement social

Le mouvement HLM sans illusion

par Philippe Allienne
Publié le 19 avril 2019 à 10:46 | Mise à jour le 2 mai 2019

La clause de « revoyure » que le gouvernement avait promise aux organismes de logements sociaux sera finalement limitée. Il s’agissait d’alléger les conséquences de sa politique budgétaire pour les bailleurs.

Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron àl’Élysée et l’installation du gouvernement Philippe, le monde du logement social vacille. Dès le 12 juillet 2017, le gouvernement annonce une baisse de 5 euros des APL (aides personnalisées au logement) et entend la faire supporter par les bailleurs. Il leur impose pour cela une réduction de loyer de solidarité (RLS), en vigueur depuis juin 2018. Coût pour les organismes de logement social : 1,5 milliard d’euros. Le gouvernement fait par

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La précarité, énergétique, ou pas [Spécial Habitat]

C’est un enjeu majeur, posé par l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (l’Anah) lors du Moment Pro organisé le 19 juin dernier autour d’une journée de mobilisation intitulée « Sortir les ménages de la précarité énergétique en agissant sur l’habitat ». 7,9 millions de personnes vivent dans de (...)

Une nouvelle jeunesse pour les maisons 1930 ?

Une seule équipe française est en compétition. Son projet a été retenu en décembre 2017 par Solar Decathlon. Elle est Nordiste et formée autour d’un projet pluridisciplinaire d’exception mis en œuvre grâce à l’action concertée de l’école nationale d’architecture et de paysage de Lille et les compagnons du (...)

Nouvelle résidence pour les séniors à Roubaix

La résidence pour seniors à revenus modestes « Les Toiles de Beaumont », à Roubaix, est ouverte depuis le 1er août. Fin avril, sans compter les demandes en cours d’étude, vingt-trois logements sur quarante-quatre étaient encore disponibles.

Lundi 6 mai, les futurs locataires de cette résidence et les (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :