Rentrée offensive pour les communistes du Nord à Malo-les Bains

Malo, la plage où il faut être : personne n'y vient par hasard

par Franck Jakubek
Publié le 30 août 2019 à 19:00 | Mise à jour le 4 septembre 2019

« Et si on faisait la rentrée à Malo ? » C’est l’idée que lance Alain Bocquet, alors secrétaire départemental du PCF, à Jacques Michon. C’est sur la digue, à quelque pas du Kursaal que le maire de Waziers nous évoque ce souvenir. « Au bout de la digue, au niveau des immeubles, c’est là sur le sable qu’a eu lieu la première prise de parole ». C’était en 1989. Depuis, c’est devenu une tradition, un événement incontournable. Pour les communistes, mais aussi pour les nordistes, chaque année, Malo est le premier rendez-vous. Trente ans que ça dure !

Et l’afflux ne diminue guère. Il y a des années pluvieuses, mais le sourire est toujours là. Omniprésent, car il y a le plaisir des retrouvailles, des embrassades, de la convivialité. Et de l’énergie, d’être ensemble pour partager et construire. Mardi 27 août, Dunkerque est dans une brume de chaleur iridescente. Même la marée n’arrive pas à la tirer au large. A l’approche des premiers bus, le flux de participants envahi le Kursaal. Accueilli aux fifres et tambours par des airs du carn

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :