Creil

La mobilisation ne faiblit pas pour la maternité

par Franck Jakubek
Publié le 18 janvier 2019 | Mise à jour le 21 janvier 2019

L’Agence régionale de santé a refusé de surseoir au projet de transfert de la maternité de Creil à Senlis. Les travaux sont en cours et le déménagement se prépare. Tous les élus de l’agglomération sont mobilisés. Le combat continue. C’est désormais à la ministre de la Santé de trancher.

Jean-Claude Villemain, maire (PS) de Creil, ne décolère pas. « Au-delà de notre commune, c’est tout le bassin de vie qui est touché, avec une population largement défavorisée socialement. Il y a cinq quartiers en Politique de la ville, dont les Hauts de Creil, où se trouve justement l’hôpital public et qui compte vingt mille habitants. La ville est privée d’un service hospitalier de premier plan », déplore-t-il en s’étonnant toujours qu’une telle décision ait pu être prise alors qu’au dernier recensement la population creilloise montrait une démographie dynamique avec un avec une progression de 5,7 % contre une baisse de natalité de 8,3 % à Senlis....

Une aggravation des facteurs de risque

En outre, vu la précarité et la faiblesse des ressources des foyers du secteur, de nombreuses familles ne disposent pas de véhicules p

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

L’argent d’abord et les libertés s’il en reste

Au Venezuela ou en France, les libertés individuelles et les droits n’ont pas la même valeur. Entre les turpitudes des pieds nickelés de la Macronie et les restrictions des libertés, la France devrait faire profil bas plutôt que de courir derrière Trump et les affamés du pétrole, prompts à détruire la (...)

A la Une :

Lire aussi :