Municipales 2020

Hénin-Beaumont : des citoyens décident d’ « oser » pour leur ville

Publié le 2 février 2019 | Mise à jour le 3 février 2019

Deux cérémonies pour les vœux, et deux visions du monde diamétralement opposées dimanche 27 janvier. A Hénin-Beaumont, l’opposition construit sur de nouvelles bases. Objectif 2020 avec dix-neuf vœux pour la ville et ses habitants.

En fin de matinée, plusieurs centaines de personnes, dont un grand nombre de militants RN (ex-FN) venus de tout le secteur, ont assisté aux vœux de Steeve Briois et à un interminable discours d’autocongratulation qui aura permis au maire d’extrême droite d’avancer quelques propositions.

Steeve Briois a ainsi acté définitivement la non-réouverture de l’ancien cinéma Espace Lumière, dont les locaux accueilleront l

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Béthune-Beuvry Des moyens pour le centre hospitalier

Plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béthune le 5 février à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle. Cet hôpital de proximité n’en finit pas de subir des logiques comptables mises en œuvre par l’Agence régionale de santé.

Après avoir subi en 2018 la (...)

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :