Roubaix

L’union se construit à gauche

par Philippe Allienne
Publié le 26 octobre 2019 à 19:31

Ira, ira pas ? Le collectif « À gauche pour Roubaix  » s’interroge encore, et laisse la porte ouverte à l’ensemble des forces de gauche.

Pour l’heure, ce collectif rassemble des membres du Parti socialiste, de Génération.s, du PCF et du collectif « S’Unir pour Roubaix ». Parmi eux, il faut aussi compter un militant de LFI, Boualem Haddouche. Quid des Verts et... de LFI ? «  Nous sommes ouverts  » disent les membres d’«  À gauche pour Roubaix  ». En d’autres termes, la balle est dans le camp d’EELV comme dans celui des Insoumis. « L’essentiel pour nous, dit le communiste Éric Mouvaux, c’est le rejet de la politique de Macron. Nous proposons de travailler ensemble. Si les autres veulent faire cavalier seul, c’est leur droit ».

En attendant, le collectif travaille depuis six mois à la construction d’un pr

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Disparition Achille Blondeau est décédé

Grande figure du syndicalisme, ancien secrétaire général de la fédération CGT des mineurs, résistant, déporté, Achille Blondeau est décédé samedi 21 septembre dans sa 95ème année. Petit-fils et fils de mineur, Achille Blondeau est né à Auby(59) en 1925. Il fut le principal animateur de la grève des mineurs de 1963.

A la Une :

Lire aussi :