Droits réservés
Grande-Synthe

Des exilés attaquent la ville contre les conditions de leur expulsion

par Philippe Allienne
Publié le 13 mai 2022 à 17:38

Six exilés kurdes, à Grande-Synthe, ont saisi la justice sur les conditions dans lesquelles se font les expulsions des points de fixation. L’audience qui s’est déroulée au tribunal judiciaire de Dunkerque, ce mardi 10 mai, revêt un caractère exceptionnel.

À Calais et à Grande-Synthe, Human rights observers (HRO), un projet de l’Auberge des Migrants, observe les conditions des exilés candidats à la migration vers la Grande-Bretagne. Chaque mois, cette organisation publie un compte-rendu des expulsions de campements visant, selon les autorités préfectorales, à empêcher les points de fixation. Ce sont précisément les conditions de ces interventions policières qui ont conduit six exilés à aller devant la justice.
En l’oc

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous