© Morpheus communication
Université de Lille

Les personnels de l’université s’opposent au projet de rapprochement avec les écoles

par Philippe Allienne
Publié le 9 avril 2021 à 12:44

L’Université de Lille se projette actuellement dans une nouvelle restructuration connue sous le nom d’« université de Lille 2022 ». Celle-ci est portée par une ordonnance du 12 décembre 2018 qui prévoit la création d’un « Établissement public expérimental » (EPE). Le personnel et les étudiants n’en veulent pas. Ils le disent par la voie d’une consultation référendaire.

Parmi les opposants à l’EPE, on trouve aussi bien des enseignants, des chercheurs, des directeurs, des doyens que des étudiants. Le 22 avril, le conseil d’administration de l’université va voter en faveur du projet qui devrait être mis en place dès janvier 2022. Il consiste essentiellement à regrouper, avant d’aller vers une fusion, l’Université de Lille et de grandes écoles comme l’École supérieure de journalisme de Lille ou l’Ensait (cette dernière arrivant dans la cou

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous