CSLPA Lille

Non au recyclage du système algérien !

Publié le 26 février 2021 à 12:33

S’ils se félicitent de la libération du journaliste Khaled Drareni, après 11 mois de détention, et de trente autres prisonniers politiques, les militants du Collectif de solidarité avec la lutte du peuple algérien (CSLPA) n’entendent pas baisser la garde. « Il reste encore de nombreux “otages” dans les prisons algériennes » comme les nomme Nacer Dahmane, l’un des représentants du CSLPA. Samedi 20 février, l’association a organisé un nouveau rassemblement à Lille, place de la République, pour réclamer la fin du « système » alg

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous