© Frédéric Grandsart
Rouvroy

Défense du service postal

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 5 novembre 2021 à 13:17

La population est encore sous le coup de la fermeture de la Caisse d’Épargne et de son distributeur de billets de novembre 2018. Le bureau de Poste connaîtra-t-il le même sort ? La municipalité s’en inquiète d’autant plus qu’« en juin dernier, son directeur reçu en mairie, a évoqué la possibilité d’une fermeture de l’agence le mercredi matin alors qu’elle est déjà fermée l’après-midi depuis quelques années », se désole Frédéric Grandsart, facteur et adjoint au maire. Pour justifier cette perspective, la Poste évoque une baisse de la fréquentation. La municipalité a donc pris récemment, avec le soutien de la Fédération des activités postales et d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous