© Jacques Kmieciak
Saint-Pol-sur-Ternoise

Privatisation sur l’air des Copains d’abord

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 30 avril 2021 à 17:19

Non content d’avoir, en juillet 2020, licencié et expulsé manu militari un agent stagiaire en charge de la communication, Benoît Demagny, maire (droite) de Saint-Pol-sur-Ternoise, a procédé à la privatisation de ce service. Pour réaliser le journal municipal, il a fait appel à une société privée animée par un fonctionnaire territorial qui n’est autre que « le fils de la compagne d’un conseiller municipal  », dénonce SUD Collectivités territoriales.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous