Blanquer et Castaner

Deux messagers aux grands cœurs

par Franck Jakubek
Publié le 7 décembre 2019 à 15:25

Ces deux-là aiment le risque mais ne risquent pas d’être aimés. Les deux compères, aux styles si déférents et si complémentaires viennent d’écrire à leurs subordonnés de ne pas s’inquiéter.

Pour le premier, par courrier aux enseignants le 3 décembre, il promet que rien ne va changer, et même, que tout sera mieux. Entre autres, il garantit de mettre « en place un minimum de pension à 1 000 euros par mois pour ceux qui ont une carrière complète.  » Merci bien, c’est trop aimable pour ceux qui auront travaillé toute leur vie. La même promesse est faite aux fonctionnaires de police par Monsieur Castaner. Aux policiers qui promettent de se mobiliser, leur ministre distille des paroles rassurantes, sur tout, bien sûr. Qu’on se le dise, voilà un régime spécial qui ne devr

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

RETRAITES La solidarité de classe des travailleurs belges

Porte-parole du Parti du travail de Belgique, conseiller communal à la ville de Liège et député fédéral depuis les élections législatives du 25 mai 2014, Raoul Hedebouw était présent à la manifestation du samedi 11 janvier contre le projet de réforme des retraites. Auparavant, à la Bourse du travail de Lille-Fives, il a remis un chèque de 5 000 euros pour la caisse de solidarité de la CGT. Les manifestations se sont poursuivies le 14 et 16 janvier.

RETRAITES Dunkerque, port mort ?

Info ou intox ? Depuis le début de la semaine, les médias n’ont de cesse d’affirmer le blocage à 100 % du port de Dunkerque, l’un des sept grands ports maritimes de France. De fait, la Fédération nationale des ports et docks (CGT) a appelé à une (...)

A la Une :

Lire aussi :