RETRAITES

Dunkerque, port mort ?

Publié le 17 janvier 2020 à 18:06 | Mise à jour le 18 janvier 2020

Info ou intox ? Depuis le début de la semaine, les médias n’ont de cesse d’affirmer le blocage à 100 % du port de Dunkerque, l’un des sept grands ports maritimes de France. De fait, la Fédération nationale des ports et docks (CGT) a appelé à une opération ports morts dans les établissements publics, gérés par l’État (Dunkerque, Le Havre, Nantes-Saint-Nazaire, Rouen, La Rochelle, Bordeaux, Marseille

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Cargill Haubourdin bloquée Ils ont licencié Greg !

En pleine restructuration et sur fond de mouvement social, la direction de l’usine Cargill Haubourdin n’a pas hésité. Elle a choisi de mettre dehors un salarié pour faute. En réaction, les salariés sont en grève et bloquent l’usine depuis mercredi 26 février au matin.

Les portes des deux entrées de (...)

Retraites La manifestation du 20 février en images

Depuis deux mois et demi, les Français continuent à se mobiliser massivement contre une réforme injuste de leur système de retraite, qu’il pleuve, qu’il neige ou... qu’il vente ! Comme ici à Lille lors de la mobilisation nationale du 20 février. Tandis que les parlementaires usent de tous les recours (...)

Michelle Gréaume Pour un référendum

Signataire de la pétition de l’Humanité réclamant un référendum sur la réforme des retraites, la sénatrice communiste du Nord estime que le projet du gouvernement « va faire plus de perdants que de gagnants ». Soulignant le côté anti-démocratique des 29 ordonnances, elle note que « le simulateur ne (...)

Retraites Le courant passe grâce à la CGT

S’il n’y a pas de bouton pour appeler à la grève générale, contrairement à certaines croyances, il y a un bouton pour une coupure générale. C’est la question souvent posée aux grévistes de la centrale nucléaire de Gravelines (59). Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est venu apporter son (...)

A la Une :

Lire aussi :