RETRAITES

La fausse victoire de Laurent Berger

Jeu de dupes

par Franck Jakubek
Publié le 17 janvier 2020 à 18:05

Un Premier ministre chez Delahousse à 20 h sur France 2 un dimanche soir ce n'est pas comme le matin sur Inter avec Léa Salamé. C'est plus dense. En plus du son, il y a l'image. Et le présentateur qui affiche un air sérieux. L'heure est grave quand même. La CFDT a pourtant décidé qu'ils avaient gagné. Mais quoi ? Rien.

Après le compte rendu de la réunion de vendredi et la suppression, « provisoire », de l'âge pivot, la CFDT et le gouvernement ont multiplié les encouragements à cesser la mobilisation. En vain. Le courrier envoyé aux syndicats par le gouvernement ne trompe personne. Le président et son gouvernement s'entêtent et s'arc-boutent sur leur réforme. Un jusqu’au-boutisme qui commence à porter ses fruits, puisqu'il contribue à renforcer les mobilisations. Même si du c

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Michelle Gréaume Pour un référendum

Signataire de la pétition de l’Humanité réclamant un référendum sur la réforme des retraites, la sénatrice communiste du Nord estime que le projet du gouvernement « va faire plus de perdants que de gagnants ». Soulignant le côté anti-démocratique des 29 ordonnances, elle note que « le simulateur ne (...)

Retraites La manifestation du 6 février en images

Les Français sont toujours autant mobilisés pour défendre leur système de retraites. Retour en images sur la manifestation du 6 février à Lille. Une étape supplémentaire, mais certainement pas la dernière de ce mouvement social historique.

Photos Marc (...)

Mobilisation sociale La bataille des idées gagne du terrain

Si la bataille des chiffres de participation aux manifestations ne veut plus dire grand chose, après deux mois intenses de mobilisation, la bataille des idées présente plutôt tous les signes d’une victoire. Les cortèges de ce jeudi 6 février l’ont encore démontré, même si, comme à Lille, le préfet (...)

Les luttes fécondes...

Nous vivons une époque formdable. Le mouvement social, qui ne meurt pas mais change de forme au fil des semaines, nous offre des moments incroyables

D’abord, il s’est inscrit dans la durée et s’enracine dans les profondeurs de l’histoire sociale et politique de ce pays. La durée : imaginons un (...)

Le pouvoir s’égare

La violence d’État n’est pas la réponse digne d’un gouvernement démocratique. Au contraire, les ministres s’usent, s’enlisent et s’embrouillent. Et les salariés, les citoyens, ne supportent plus les manœuvres visant à faire s’effondrer les mobilisations.

L’engeance soutenant Macron va trop loin. Elle (...)

A la Une :

Lire aussi :