Financement des retraites

Le PCF propose quatre pistes alternatives

Publié le 29 septembre 2019 à 00:55

1. Il faut rompre avec la pression idéologique autour du « coût » du travail. Il convient de rappeler que les entreprises françaises paient deux fois plus de frais financiers, par an, que de cotisations sociales patronales. D’où nos propositions pour la sécurisation de l’emploi et de la formation, pour de nouveaux pouvoirs des salariés sur les gestions des entreprises, pour un pôle financier public et un crédit sélectif pour l’emploi et la formation.

2. La modulation des cotisa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

Retraites PCF

Ces articles peuvent vous interesser :

Roubaix L’union se construit à gauche

Ira, ira pas ? Le collectif « À gauche pour Roubaix » s’interroge encore, et laisse la porte ouverte à l’ensemble des forces de gauche.

Pour l’heure, ce collectif rassemble des membres du Parti socialiste, de Génération.s, du PCF et du collectif « S’Unir pour Roubaix ». Parmi eux, il faut aussi compter (...)

Disparition Achille Blondeau est décédé

Grande figure du syndicalisme, ancien secrétaire général de la fédération CGT des mineurs, résistant, déporté, Achille Blondeau est décédé samedi 21 septembre dans sa 95ème année. Petit-fils et fils de mineur, Achille Blondeau est né à Auby(59) en 1925. Il fut le principal animateur de la grève des mineurs de 1963.

A la Une :

Lire aussi :