Mobilisation sociale

Les vœux parodiques et protestataires des enseignants

Université de Lille

par Philippe Allienne
Publié le 24 janvier 2020 à 12:25

C’est face à 28 chaises vides, celles du président de l’université de Lille et de ses 27 vice-présidents, que le personnel de l’université en grève a présenté ses vœux ce 22 janvier à la Bourse du travail. Pour être parodique, la cérémonie n’en était pas moins très revendicative.

Pourquoi une cérémonie parodique ? Les vœux officiels de l’université étaient prévus le 14 janvier au siège du Conseil régional des Hauts-de-France. Mais la veille, le président Jean-Christophe Camart a informé les enseignants, à leur stupéfaction, qu’il annulait la cérémonie. En cause : le mouvement social et peut- être la crainte d’une expression des personnels universitaires en grève. C’est donc sur un mode théâtral, et devant plus de 300 participants réunis à la

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Retraites Un gouvernement désespérément sourd

Après plus de deux mois de mobilisation contre la réforme des retraites et une communication gouvernementale qui mise sur l’essoufflement du mouvement, force est de constater que la surdité de l’Élysée et des ministres ne peut effacer le mécontentement. À de très rares exceptions près (danseurs de (...)

Retraites La rue face au passage en force

La motion référendaire tentée le 17 février par le groupe Gauche démocrate et républicaine, à l’Assemblée nationale n’a pas recueilli le nombre de signataires suffisant. Dans l’immédiat, l’idée d’un référendum populaire sur la réforme des retraites ne peut s’appliquer. Mais les (...)

Retraites La manifestation du 20 février en images

Depuis deux mois et demi, les Français continuent à se mobiliser massivement contre une réforme injuste de leur système de retraite, qu’il pleuve, qu’il neige ou... qu’il vente ! Comme ici à Lille lors de la mobilisation nationale du 20 février. Tandis que les parlementaires usent de tous les recours (...)

Encore deux longues années...

Le président de l’Assemblée nationale a-t-il oublié le règlement au vestiaire de son club de golf ? Le débat sur le projet de réforme des retraites prend des dimensions ubuesques. Tout les principes fondateurs de cette réforme ont déjà été démasqués. Axa en a même remis une couche en (...)

Michelle Gréaume Pour un référendum

Signataire de la pétition de l’Humanité réclamant un référendum sur la réforme des retraites, la sénatrice communiste du Nord estime que le projet du gouvernement « va faire plus de perdants que de gagnants ». Soulignant le côté anti-démocratique des 29 ordonnances, elle note que « le simulateur ne (...)

A la Une :

Lire aussi :