Appel urgent !

500 souscripteurs à 100 euros pour Liberté Hebdo et ça repart !

Octobre, novembre et décembre 2020

Publié le 8 octobre 2020 à 18:14 | Mise à jour le 13 octobre 2020

Réunir 500 souscripteurs à 100 euros très rapidement, dès le mois d’octobre comme première étape et jusqu’à fin décembre : voilà la proposition lancée par Liberté Hebdo à ses lecteurs, ses amis et à tout·es celles et ceux qui sont attaché·es au droit à une information libre, pour aider concrètement le journal de « l’Humain d’abord » à surmonter les conséquences du confinement et repartir de l’avant.

Car oui, au fil de ces derniers mois, le confinement et ses suites liées à l’épidémie de Covid-19, à quoi s’est ajouté un cambriolage avec vol de matériel, ont perturbé fortement le fonctionnement, la diffusion de Liberté Hebdo, et amoindri ses ressources. Au point que le journal, comme beaucoup de petites entreprises, se retrouve aujourd’hui en grand danger et qu’une vaste mobilisation s’impose pour lui permettre de rebondir.
Une campagne d’abonnement est déjà en cours, mais soyons clair, il y a urgence. Liberté Hebdo a besoin de 50 000 euros le plus rapidement possible, souscription ouverte jusqu’à fin décembre.
Les lecteurs et amis, à titre individuel ou en groupe, peuvent devenir souscripteurs à hauteur de 100 euros. Il suffit de 500 souscripteurs (ou groupes de souscripteurs) à 100 euros pour atteindre les 50 000 euros nécessaires. Au vu de ce que représente Liberté Hebdo et des forces qui y sont attachées, l’objectif est réaliste.
Nous appelons tout·es celles et ceux qui ont la liberté au cœur et notamment la liberté de la presse, les « compagnons de route » du journal, les militant·es, les élu·es, les citoyen·nes soucieux de maintenir des moyens d’expression indépendants des forces d’argent, les syndicats, les sections du PCF, à se mobiliser pour ne pas perdre ce porte-voix unique qu’est Liberté Hebdo, soutien de tant de combats pour la justice sociale, pour la planète, pour la culture.
Nous les appelons à se faire « acteurs » du redémarrage d’un journal, certes modeste mais tellement précieux, surtout en cette période si propice aux mauvais coups, pour porter la parole des citoyen·nes, des salarié·es, des sans-emploi, des jeunes, de celles et ceux de l’hôpital public comme de Bridgestone et les aider à ouvrir la perspective d’un monde vraiment nouveau.

500 souscripteurs à 100 euros pour Liberté Hebdo : on s’y met tous !

Ces articles peuvent vous interesser :

Amis & lecteurs Un immense MERCI !

De la région ou d’ailleurs, chacun de vos dons est un nouvel encouragement. Nous vous adressons tous nos remerciements pour votre généreux don qui va nous permettre de continuer à vous informer en donnant la voix à ceux que l’on n’entend pas assez dans les médias.
Chaque don compte
Quel que soit le (...)

Jean-Luc Piteux Disparition d’un ancien de l’école Decubber

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Luc Piteux, survenu le 18 septembre à l’âge de 74 ans. Il avait réalisé la première partie de sa carrière au quotidien Liberté, de 1961 à 1978. Les « anciens du journal » disent qu’il faisait partie de l’école Decubber. (...)

PCF Régionales : Fabien Roussel se positionne

Voilà plusieurs semaines que le secrétaire national du PCF appelle au rassemblement en vue des élections régionales. « Si nous ne parvenons pas à trouver un accord ensemble sur ces treize régions, déclarait-il à Liberté Hebdo, ce sera comme en 2015. » Il l’a redit lors de l’université d’été (...)

Alain Baert La section PCF de Wattrelos pleure un camarade

Le 10 août dernier, Alain Baert est décédé à l’âge de 75 ans. Militant communiste de la section de Wattrelos, il y avait adhéré en 1970 avant de devenir son trésorier trois ans plus tard. Il organisait aussi les fêtes du journal Liberté à Brunémont, Waziers, Douchy-les-Mines ou encore Seclin. (...)

Lire aussi :