Déjà 30 000 € récoltés

Liberté Hebdo a besoin de votre soutien !

Publié le 8 octobre 2020 à 18:14 | Mise à jour le 20 novembre 2020

Réunir 50 000 euros d’ici la fin de l’année : voilà la proposition lancée par Liberté Hebdo à ses lecteurs, ses amis et à tout·es celles et ceux qui sont attaché·es au droit à une information libre, pour aider concrètement le journal de « l’Humain d’abord » à surmonter les conséquences du confinement et repartir de l’avant.
Mi-novembre, nous avons déjà récolté 30 000 euros, plus de la moitié du chemin a été faite en seulement un mois et demi ! Il ne tient qu’à vous de nous aider à terminer sereinement l’année.

Pour rester informé pendant le confinement, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Liberté Hebdo.

Car oui, au fil de ces derniers mois, le confinement et ses suites liées à l’épidémie de Covid-19, à quoi s’est ajouté un cambriolage avec vol de matériel, ont perturbé fortement le fonctionnement, la diffusion de Liberté Hebdo, et amoindri ses ressources. Au point que le journal, comme beaucoup de petites entreprises, se retrouve aujourd’hui en grand danger et qu’une vaste mobilisation s’impose pour lui permettre de rebondir.
Une campagne d’abonnement est déjà en cours, mais soyons clair, il y a urgence. Liberté Hebdo a besoin de 50 000 euros le plus rapidement possible, souscription ouverte jusqu’à fin décembre.
Les lecteurs et amis, à titre individuel ou en groupe, peuvent devenir souscripteurs à hauteur de 100 euros. Il suffit de 500 souscripteurs (ou groupes de souscripteurs) à 100 euros pour atteindre les 50 000 euros nécessaires. Au vu de ce que représente Liberté Hebdo et des forces qui y sont attachées, l’objectif est réaliste. Vous pouvez aussi verser 10, 20, 50, 100 € ou plus… chacun selon ses moyens !
Nous appelons tout·es celles et ceux qui ont la liberté au cœur et notamment la liberté de la presse, les « compagnons de route » du journal, les militant·es, les élu·es, les citoyen·nes soucieux de maintenir des moyens d’expression indépendants des forces d’argent, les syndicats, les sections du PCF, à se mobiliser pour ne pas perdre ce porte-voix unique qu’est Liberté Hebdo, soutien de tant de combats pour la justice sociale, pour la planète, pour la culture.
Nous les appelons à se faire « acteurs » du redémarrage d’un journal, certes modeste mais tellement précieux, surtout en cette période si propice aux mauvais coups, pour porter la parole des citoyen·nes, des salarié·es, des sans-emploi, des jeunes, de celles et ceux de l’hôpital public comme de Bridgestone et les aider à ouvrir la perspective d’un monde vraiment nouveau.

500 souscripteurs à 100 euros pour Liberté Hebdo : on s’y met tous !

Vous pouvez aussi verser 10, 20, 50, 100 € ou plus… chacun selon ses moyens !

NOUVEAU : Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un DON EN LIGNE (défiscalisé à 66 %) directement sur le site de Presse et Pluralisme.

Chaque geste compte

Si les sommes dont nous avons besoin pour maintenir notre activité demeurent importantes, chacun peut participer à hauteur de ses moyens. C’est pourquoi le montant minimum du don s’élève à 10 euros et vous permet de bénéficier d’une réduction fiscale applicable dès l’année prochaine.

Ou j’envoie un chèque :

Vous avez toujours la possibilité de nous envoyer votre chèque avec le coupon rempli ci-dessous :

Pour rester informé pendant le confinement, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Liberté Hebdo.

Ces articles peuvent vous interesser :

PCF Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture. Ils ont démarré en octobre et dureront jusqu’en mai 2021 avec une restitution prévue en juin. Liberté Hebdo, partenaire de l’opération, publie (...)

test abonnement newsletter

Restez informé pendant le confinement
Formulaire avec nom + E-mail
Pour rester informé pendant le confinement, n’hésitez pas à vous inscrire à l’infolettre de Liberté Hebdo. C’est gratuit.
Formulaire avec E-mail seulement
Pour rester informé pendant le confinement, n’hésitez pas à vous inscrire à (...)

Lire aussi :