Artiste à la une

L’art dans sa dimension politique

Entretien avec Patrick Dorobisz

par Franck Jakubek
Publié le 7 janvier 2020 à 16:46

Patrick Dorobisz, Lillois et fier de sa ville, partage son œuvre entre toile et partition. Il écrit de la musique et compose sa peinture. Mais plus encore, il s’imprègne de la société, de son évolution ou sa régression. Un artiste témoin de la marche du temps qui veut, aussi, faire bouger les lignes. Entretien chargé d’espoir.

Pourquoi l’art est-il indispensable ?

L’art a toujours fait partie de ma vie, depuis tout petit... C’est un épanouissement, il me construit et je pense qu’il en est de même pour tout ceux qui s’intéressent à l’art. Je dis souvent que « l’art participe à la construction de l’être dans son devenir ». L’art est la connaissance, c’est l’accès au monde. J’ai entendu cette question surtout ces dernières années avec la démocratisation de l’art. Je me demande pourquoi on parle de l’utilité de l’œuvre d’art... Il y a 40 ans ou 50 ans, on n’aurait jamais parlé de l’utilité d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Festival C’est-à-dire... et à entendre

Qu’ils soient pulsés, déclamés, swingués ou rappés les textes seront à l’honneur trois jours durant à La Rose des Vents lors de la première édition d’un festival, fort bien nommé DIRE, invitant à explorer la puissance des mots dits, capables tout aussi bien de (...)

CINEMA Quelques films parmi les sorties sur les écrans

> Séjour dans les monts Fuchun.

Gu Xiaogang s’est inspiré d’un tableau de paysages peint par Huang Gongwang en 1348 pour décrire le quotidien d’une famille résidant à Fuyang, une cité proche de Shanghai. Les chantiers témoignent de la profonde mutation économique d’une ville (...)

Artiste à la une Un chapeau, des bottes et un fume-cigarette

Patrick Dorobisz annonce la sortie de trois CD bien réels qui seront présentés sous forme de petites œuvres d’art reprenant son identité visuelle. Son chapeau, ses bottes et son fume-cigarette. « C’est ma façon de faire un clin d’œil à Pierre Schaffer et aussi et surtout pour sortir définitivement de cette (...)

Artiste à la une Le panache électronique

Nous commençons 2020 par une carte blanche à un artiste. Pour ce premier numéro de l’année, la Une, et la der, de votre journal ont été confiées à Patrick Dorobisz, un créateur nordiste basé à Lille, qui a gentiment accepté de vous offrir une partie de son travail.

A la Une :

Lire aussi :