Feuilleton

La vie secrète de JPM (3)

Épisode 3 : « Tata Rosa »

Publié le 10 avril 2020 à 11:12

JPM vous propose de suivre durant six semaines un feuilleton inédit qui vous plongera dans son quotidien en ces temps de confinement : « La vie secrète de JPM ». Dans l’épisode précédent, il découvrait La Chope, un bar clandestin, en allant promener Günther, le vieux bouledogue handicapé de tata Rosa, avant de l’attacher dehors pour mieux en profiter.

En confinement, les odeurs restent longtemps. Günther avait marqué son passage à La Chope. « C’est vrai, z’êtes salauds. Il est mignon, ce chien ! » « Oui, François. Sinon, ça va la petite santé ? » lui demanda Emma. « C’est dur la dépression. On en rigole, mais ça fait mal. C’est comme si on était confiné, mais dans sa tête. Mais c’est bien la chimie. Vous devriez essayer. » Alors, j’ai repris une bière. Jeannot est venu me voir : « Dis donc, comment elle va, Rosa ? » « Tu la connais ? » J’étais sur le cul ! « Disons que je l’ai bien connue » qu’il me dit.

« C’était un beau brin de fille. Je l’ai connue en 62, elle avait 19 ans. Moi aussi. Elle sillonnait le quartier, de maison en maison avec une machine à laver, une Laden, posée sur un diable, pour aider les prolos. Un jour, elle est passée chez nous. Ma mère bossait. J’étais seul. J’ai aidé Rosa à installer l’engin dans la cuisine. J’y ai mis le linge de la famille. On admirait la machine tourner, mais du coin de l’œil, on se matait. C’était magique. D’un même élan, on s’est embrassé, on s’est enlacé, Rosa s’est assise sur l’engin, et... on a perdu notre virginité pendant le programme essorage. Elle est repassée souvent. La famille avait le linge le plus propre du quartier. Elle adhérait déjà à la vulgate communiste. Moi, j’étais plutôt Makhno, la mémoire des vaincus. On faisait l’amour et on parlait politique. Puis elle est parti à Lapalisse pour devenir institutrice. On s’est perdu de vue. Pourtant, elle n’avait jamais quitté mon palpitant. On s’est recroisé en 1981 à la fête de l’Huma à la sortie du concert de Ray Charles. On a fait dédicacer l’affiche par Wolinski. On a picolé au stand du Pas-de-Calais, j’ai voulu l’embrasser. Elle a écarté de sa main ma bouche en me disant avec un accent à la Arletty “Arrêtes, ça ira nul part”. C’est dommage. Déjà à l’époque, je n’allais plus bien loin. On ne s’est jamais revu. Si, une fois, au Sédico à la caisse. Elle était revenue dans le coin et était bénévole au Secours Populaire. »

Il a fait une pause, accompagnée d’un profond soupir qui venait de tellement loin, de tellement longtemps. « Alors, comment qu’elle va, Rosa  ? » « Elle s’embrouille un peu les méninges. Elle ne sort plus de chez elle. Mais ça va. Et puis elle a Günther. Tu devrais passer la voir. » « Je vous laisse, j’ai une montée d’angoisse » dit François. « Je sens que je vais ennuyer tout le monde

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Feuilleton La vie secrète de JPM (9)

JPM vous propose de suivre un feuilleton inédit qui vous plonge dans son quotidien durant le confinement : « La vie secrète de JPM ». Dans l’épisode précédent, il se fait arrêter par la police avec ses compagnons de La Chope avant de rentrer voir tata Rosa qui ne répond pas.
Jeannot et moi avons (...)

Disparition Un vaillant résistant n’est plus

René Moreu n’aurait de toute façon pas vu le Tour de France cette année. Cet illustrateur génial qui mit longtemps en page Miroir du cyclisme nous a quittés.Mais quand même, ce ne sera pas pareil sans lui.
Ancien résistant, peintre et illustrateur, ce fils de cafetier est né à Nice.Très tôt, il devint (...)

Argentine, foot et tango, couleurs locales et politique

Buenos Aires, 1933. Dans une Argentine en proie à la crise économique et au chômage, les gouvernements de la « Décennie infâme », junte militaire et conservateurs, cherchent, avec l’aide de la presse, à occuper l’esprit d’une population avide des prouesses de son équipe de foot et de ses (...)

Feuilleton La vie secrète de JPM (8)

JPM vous propose de suivre un feuilleton inédit qui vous plongera dans son quotidien durant le confinement : « La vie secrète de JPM ». Dans l’épisode précédent, il passait une soirée mémorable chez sa voisine transformiste, Maryline Cheap, après avoir enfin retrouvé Günther.
ll y avait même (...)

Feuilleton La vie secrète de JPM (7)

JPM vous propose de suivre un feuilleton inédit qui vous plonge dans son quotidien en ces temps de confinement : « La vie secrète de JPM ». Dans l’épisode précédent, il retrouvait enfin Günther, le bouledogue handicapé de tata Rosa, chez son ami François en mal de compagnie.
Je rentrais à la (...)

A la Une :

Déconfinement Comment bien porter un masque ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans certains lieux publics, notamment dans les transports, mais aussi dans les magasins, chez le médecin, sur le lieu de travail, etc. Voici comment bien porter un masque pour se protéger et protéger les autres.
Comment porter un masque chirurgical en (...)

Lire aussi :