Feuilleton

La vie secrète de JPM (10)

Épisode 10 : « Banzaï »

Publié le 2 juin 2020 à 16:40

JPM vous a proposé de suivre un feuilleton inédit qui vous a plongé dans son quotidien durant le confinement : « La vie secrète de JPM ». Dans l’épisode précédent, il découvrait avec stupeur le décès de tata Rosa. Ce dernier épisode, il laisse à Maryline Cheap le soin de vous le raconter...

« Maryline ! C’est JP. Je peux rentrer ?  » Il s’est assis sur le canapé à côté de moi, comme une pauvre chose, a posé sa tête sur mon épaule et a pleuré comme un gosse. « Ça va aller » que je lui disais. Ça coulait de ses yeux, sans s’arrêter. Entre deux sanglots, il répétait : « Je l’aime pas ce monde !  » « Vas-y, pleure ! » je lui disais. Et cela repartait de plus belle, comme si je lui avais donné l’autorisation de lâcher prise. Et il le faisait. « Eh bien, le piaf qui est tombé du nid, il a un gros chagrin ? » J’avais un enfant dans les bras, un enfant qui pleure, un enfant qui ne trouve pas les mots, parc

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La vague abstentionniste balaie les suffrages

Malgré une participation la plus basse historiquement enregistrée, le scrutin des élections municipales de 2020 s’est conclu dimanche 28 juin dans une atmosphère très particulière. Après les mois de confinement, avec la pandémie toujours présente, le second tour s’est quand même déroulé dans (...)

Déconfinement Le télétravail n’est plus la norme

Pendant le confinement, le télétravail avait été souvent la règle.Le ministère du Travail vient de publier un nouveau protocole, ce 24 juin.
C’est une étape importante du déconfinement. Le ministère du Travail a publié, ce mercredi 24 juin, un nouveau protocole de déconfinement en entreprise. (...)

Musique Rencontre avec Sonia Rekis, musicienne

« Une eau pétillante sans glace, sinon y’a plus de bulles » demande Sonia Rekis avec l’accent ch’ti à Samir qui matait ses tatouages. « Vous êtes musicienne ? » lui dit-il. « Banquière » que je réponds. « T’es vraiment con, JP, dit Sonia, Accordéoniste. À six ans, j’habitais à côté de Cambrai. Mon voisin (...)

A la Une :

Vote par procuration : mode d’emploi

Un électeur absent ou empêché peut choisir un autre électeur pour accomplir à sa place les opérations de vote. Ils doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Il faut se rendre au tribunal judiciaire ou de proximité, au (...)

Lire aussi :