BD

Les dessins de Tomi Ungerer : du pur diapason

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 25 janvier 2019 | Mise à jour le 9 février 2019

Siné, Topor, Reiser, Chaval, Bosc et à nouveau Tomi Ungerer… les Cahiers Dessinés restent fidèles au dessin d’humour délibérément hirsute et bien ciblé.

Tomi Ungerer, né en 1931, est décédé dans la nuit du 8 au 9 février à l’âge de 87 ans. Reconnu dans le monde entier, il est considéré comme l’un des plus brillants de sa génération. Quatre films documentaires lui sont consacrés et son musée, ouvert en 2007 à Strasbourg, qui présente soixante années de création graphique, reçoit des visiteurs des quatre coins de la planète. Homme libre, esprit indépendant, hallucinant d’inventivité, il a démontré son savoir-faire dans t

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :